Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2019 4 09 /05 /mai /2019 14:25
Où est cette nation funèbre

Où est cette nation funèbre

 

Dis-moi si tu es mon frère

Si nous marchons  dans l’air

De  la même terre

Où est cette nation funèbre

Qui parle de ténèbres

Je voudrai m'en cacher

Loin des réalités

Des absurdités

Des stupidités

Qui importune

Mon infortune

A vivre d’illusions

Sans satisfaction

Partout où mon pied

Pleure son métier

A devoir se déplacer

Toujours handicapé

Par la rudesse

De défiances patronnesses

En leur folle morbidesse

D’un complice pouvoir de noblesse

Qui nous impose  violence

En son  putride  silence

Qui obscure l’évidence

De vivre en  présence

De l’égalité pour science

Qui active assistance

De n’avoir à  penser que croissance

Qui ruine la pauvreté avec insistance

©ƒC

Partager cet article

Repost0
8 mai 2019 3 08 /05 /mai /2019 17:14
Il sourit solitaire

Il sourie solitaire

¤

Il sourie solitaire, il est  surpris

Son riz cuit est trop  pourri

Frit trop tôt sans un seul cri

Il le retrie prompt déjà meurtri

Plis de sa main remplie

Au repli de son surplis

Elle plie sous la farce accomplie

De ce pli qui se déplie

¤

Assombri il  prend du brie

Sur le lambris jette le cabri

Rejoint le colibri sous la tente abri

Pauvre  sans abri il fuit le taudis

Sans cri il se va et  il écrit

Au son du cricri qui lui prescrit

Le menu  décrie et inscrit

A l’hôtel du proscrit à bon prix

Il détale car il a soudain  la dalle

Infernal d’avoir cette forte fringale

Qui pâle le  rend aussitôt illégal

De manger chacal un repas frugal

En aval il se va  leste retrouver  le val

De la ville de Laval  pour  chercher un aval

Celui d’un  cheval  pour le beau  carnaval

Instant estival  de l’ancestral temps médiéval

Il  se  part au bal pour y   lancer sa courtisane balle

Et la joie se déballe au flonflon du procès verbal

De l’amoureux qui  s’emballe de ce mot global

J’aime la balle dévoilant son  grand charme tribal

Sa faim enfin le reprend à son  repli certain

Coup malsain lancé dans son fragile intestin

Il geint frustré comme un jeune puceau anodin

De ne pas sain  contenter la fin de sa faim

¤

Dérangé Il va en  emplettes faire une bonne toilette

Caresse  de voilette,  retrouve un fond de  violettes

Rien n’est tout  net dans sa  blanche salopette

Sarlipopette ! Les vieux restes de  sa vielle assiette

Il repart vers  la bonne  ville  son point de départ

Là bas où la plupart de ses  amis font bande à part

Pour sa fête un petit faire part  qu’il envoie  épars

Chacun compare, trop bête il n’est pas  gente rare

Arrivée il laisse les filles qui fraîche scintillent

Il babille à) leur grâce et il déroule sage  sa bille

Il  tourne en vrille pour impressionner leur mantille

Qui se vrille en  petits baisers de talons aiguille.

©ƒC

Partager cet article

Repost0
7 mai 2019 2 07 /05 /mai /2019 17:14
Une autre vie

Une autre vie

 

Un jour furtif,   maman inquiète m’a dit

Mon  sage enfant tu n’es pas bien ici

Je t’en prie va là bas au loin faire ta vie

Hébété j’ai mandé : Pour quelle vie ma survie?

Sur mon cocon  ouaté familial se peut-il

Qu’une autre vie soit  pour moi plus utile

Que celle sincère  que je vivais futile

Allongé en farniente sur le rêve des Iles

O vie singulière, chemin d’habitudes

Bourrasques vives d’inquiétudes

Je voudrai transformer ces incertitudes

En belle passion que l’autre a entretenue

Je les vois tous qui mènent une vie belle

Pourrai-je m’en faire une juste  nouvelle

Traversant les bizarreries d’une passerelle

Qui donne le ton à tous ces gestes éternels

Pourrai-je entrevoir une route colorée

Où les joies, les bonheurs défilent

Sur les abords de ma pensée  qui se file

D’originalités défiant les marottes serviles

Dites-moi humains aux grandes passions

Quels mouvements votre vie à satisfaction

Pour ne pas ruiner votre volonté d’obsession

Qui me guiderait vers l’incontestable démission

Je voudrai de ma vie des feux d’artifice

Une politique gérée simple sans sacrifice

Qui me procure une grande vie en bénéfice

Que  mon esprit encouragerait en bon  altruiste

Bonne gens voilà ma vie n’a pas de saveur

Sur la carrossable laie clinquante j’ai si  peur

De devoir pleurer cette fausse odeur du bonheur

Quand se fuit l’argent pauvre des durs labeurs

Comment pourrai-je alors avoir une autre vie

Quand les passions dissipent en viles impies

La bonne  croyance  docile d’un pauvre esprit

©ƒC

Partager cet article

Repost0
6 mai 2019 1 06 /05 /mai /2019 16:07
Le petit chat gris

 

Le petit chat gris m’a dit

 

Le petit chat gris m'a dit :

Ta petite fille est jolie
Son cœur est en folie
Regarde elle m'écrit
Il s’appelle   Rouletabille
Et il brille

Quand il scintille
Au soleil qui le titille

Pour lui ma petite bise
Dans  la douce  brise

J’en suis éprise  
Est-il content?
Alors encor il tente
De me  décrire
Entends mon  doux  rire
Miaou , Miaou
Miaaaaou ?...

Mais que me dis-tu encore 
C'est pour vous
Ta famille et toi
Que je glisse sous votre  toit

Je suis sage ma foi
Et même parfois
De là haut Je te vois
Car tu sais

Voilà mon fait
Vers mon toit s’élèvent

Tes suaves parfums et je rêve
Et toi!...

©ƒC

Partager cet article

Repost0
3 mai 2019 5 03 /05 /mai /2019 16:42
Amitié je me vais

 

Amitié je me vais

 

Amitié je me vais

Sur ton chemin douillet
Voler des mots gentillets
En  complicités satinées
Que ne puis je te donner
Qui ne fut bonté
Comblées à satiété
De mille  charités
Qui offrent grande  leur générosité
Dis-moi au quotidien
Que tes nuages ne seront vauriens
Pout s’associer  aux miens
j'en assurerai leur maintien
Afin d’en fortifier le lien
Celle notre amitié naturelle
alors rejoint  la passerelle
De mon cœur immortel.

©ƒC

Partager cet article

Repost0
2 mai 2019 4 02 /05 /mai /2019 16:23
Beau ou vilain

 

 

Beau ou vilain

 

Blanc ou noir

Chaud ou glacé

Jour ou nuit

Sucré ou salé

Beau ou vilain

Ton esprit est  toujours satisfait
De vivre au quotidien tolérant
Devant toutes ses différences
Aussi au demain  ne herche pas

L'amour t’agrippera dément

Il t'offrira le  vivant
D’une belle vie gérant
Tous les bonheurs constants
D’accords vivifiants
En ses doux mots ensorcelants
De  merci motivants

Pour prendre chemin d’aventure

Celui de l’amour sans tabou

©ƒC

Partager cet article

Repost0
1 mai 2019 3 01 /05 /mai /2019 17:08
A vingt ans

 

A Vingt ans

 

A vingt ans

Temps insouciant

Temps puissant

Temps passionnant

Et pourtant

Vingt ans c'est si peu d'ans

Mais pour autant
Tant de passion
En ce bon temps

Que tout semble  être déraison
A vouloir à foison
Dévorer l’amour dément.

Fragile temps

Qui s’effeuille au vent

Vers un monde troublant

A l’ avenir qui ne  sait peindre présent

Du futur de ces ans

Quand ces instants avenants

Veulent  vous offrir vie sans tourment

Hier nous eûmes vingt ans

Témoin passé à  nos tant d’ans

©ƒC

Partager cet article

Repost0
30 avril 2019 2 30 /04 /avril /2019 18:49
Vegas tu seras

 

 

 

Véga tu seras

 

Vega tu seras

Reine des férias
Et l'astre me parla
Que rayonne  ta belle  terre
Rien ne m'indiffère
Je voudrai me taire
Car de la guerre
Des grands mystères

J’en souffrirai des violences amères

Au grand fond de l’univers 
Véga  je sais, tu repartiras
Sans une aura
Loin des parias
Au néant éternel
Enjambant complice  ma passerelle
Merci  ô étincelante Véga
Prêt de mes yeux, d’être venue là
Tu m’as laissé rêver de l’au-delà

D’un néant sans là-bas

©ƒC

Partager cet article

Repost0
29 avril 2019 1 29 /04 /avril /2019 19:56
Le petit chien aboie

 

 

Le petit chien aboie

 

 

 

Le petit chien aboie
Complice sous mon toit
Il hurle le défunt
De cet amour vain
Son instinct lui a dit
Hurle la vie
Elle écoutera attentive
Tes plaintes craintives
De perdre l'amour
Des cœurs en labour
Elle saura que tu sèmes
La bonté que tu aimes
Comme  remord au mors
Pour qu’elle revienne au port

De la passion de ton  maître
Oublié au fond de son être

Chuttttt ! Mon fidèle ami

La revoilà

 Ses doux  baisers me sourient.

©ƒC

Partager cet article

Repost0
26 avril 2019 5 26 /04 /avril /2019 18:17
La nature nous a tracés

 

 

 

 

La nature nous a tracé

 

La nature nous a tracés

Des courbes  raffinées

Sur nos yeux émerveillés

Je ne puis les toucher

Car laid mon regard est

A voir cette image perlée

Vice de mon illusion

Malice de ma satisfaction

Désir de ma déraison

Voir l’autre qui ne soit que  beauté

En ces mamelons, pics bourrelés

Du désir charnel répudié

Aux arcanes des ces  petits baisers

O mon esprit là n’est jouet

N’en reste troublé  

©ƒC

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Bouquet de poésies
  • : l'histoire d'une vie de poète au jour le jour, tout est instant de poésie, le passé de ma jeunesse en Lorraine , celui vécu pendant 30 ans vécu sur l'ile de la Réunion , mais plus encore la vie amoureuse c'est quoi? tout autant le ce qu'ont été, ce que sont, ce que seront mes pensées, mes joies, mes inquiétudes mes désirs ; le monde d'hier, le monde d'aujourd'hui , le monde de demain
  • Contact

Recherche