Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2017 7 29 /10 /octobre /2017 15:15
Mon ami regarde le temps

 

Mon ami regarde le temps

D’une vie trop courte

Pour  laisser filer toutes

Ces aventures d’amour brillant

 

N’ai de crainte parle à cet appel

Dis que tu voudras être près d’elle

Que tu t’inquiètes de ses nouvelles

De son amour, ton souhait pour elle

 

Tu as la faconde, dis le lui simplement

Dans tes mots,  douceur du compliments

Mais ne t’exprime  pas en  vils  boniments

Parle lui de ton  somptueux  sentiment

 

Conte lui les choses de son cœur

Quand il s’illuminera n’aie pas peur

Au contraire accroche-le à ta ferveur

Donne lui le royal, de ton miel de saveurs

 

N’arrête pas  ce jour trop  merveilleux

Laisse le suivre son chemin somptueux

Ne le bouscule pas qu’il glisse sur l cet impérieux

Cet Amour d’une conquête  d'éternel fastueux

 

Profite de ton bonheur garde le présent

Ne relâche pas ton attention du pertinent

Aime toujours et encore du plus beau sentiment

Réalise ta chance, reste toujours bien  prudent

 

Et voilà  près de toi le temps te sourira

Tu ne le trouveras  plus jamais  scélérat

Ses heures seront secondes, tu lui rendras

Ces actes futiles pour couvrir ton amour là bas

 

Dans ton émerveillement du magnifique

Tu vivras au temps de l’authentique

Au fond du grand bonheur anecdotique

Pour ceux  qui se laissent  aller névrotique

 

Tu chanteras, tu danseras avec ta douce  passion

Et les notes affectueuses de cet amour pulsion

Déverseront des manifestations d ‘ admirations

Éloge du toi  par ceux touchés  par  ton émulsion

 

 

Tu auras alors compris que ce pouvoir des sens

C’est à toi qu’il revient, par ta pérenne présence

D’aimer, de se faire aimer sans divergence

Pour te  conduire juste, touché par ta réminiscence

ƒC

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 17:43
beauté idéale

 

Je cherchais

L’idéal de la beauté

Assis sur les nuées

Là où les Dieux priés

Sont en festivités

Je fus invité

Mon humilité.

A retardé ma pensée

Pourrai-je me présenter

Pour là,  la toucher

Mal habillé, l’âme dépenaillée

Je fus détourné

Alors mes yeux d’azur gantés

Se sont approchés

Au paysage du bel été

Dans la nuit claire de la bonté

Soleil peaufiné de nacre prisé

Cristal de  pureté

Formes  fardées

Au plus,  du plus haut désiré

Elle scintillait

O perle des divinités

Pourrais-je mon regard le  poser

Sur ta splendeur invétérée

Dis-moi qui le  pourrait

Ne serait-ce que t’effleurer

En  tes yeux enflammés

Sagace me voilà  pétrifié

Par ce trop merveilleux inviolé

Que l’on ne peut,  étonné 

Au grand jamais

D’un  certain la pouvoir séduire et aimer

Quand on se la veut garder couchée

Contre son cœur amouraché

 

Délices de  mes  tendres pensées

A l’affût du jour insensé

Où toi Déesse éthérée

Amoureuse de mon lai

Tu descendras dévoilée

Pour conquérir décidée

Un cœur subjugué

Par ta beauté démesurée

Alors ce merci je le dirai

Aux Dieux attentionnés

Par mon humble souhait

 

Splendeur majestueuse

Ma pensée affectueuse

Te tends amoureuse

Sa lumière délicieuse

Pour couvrir audacieuse

Ton incandescence prodigieuse

D’une fertile  passion lumineuse

J’entretiens d’enrichir ta beauté fastueuse.

Ô beauté majestueuse

Que soit mélodieuse

Notre union somptueuse

Où l’amour sera doux jeu      

ƒC

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 14:02
Ton image

 

 

J’ai découvert inquisiteur ton image

Dans l’instant d’un rêve  très sage

Je voulais être la main de ce  mage

Qui  tend  l’amour roi  au jeune  page

 

Yeux d’azur lumineux, belle allure

Mes iris gentillets scrutent ton bleu

Puis je! Sans délation m’y fondre un peu

Pour te défaire attentionné de ton armure

 

Doigts de fée, intrigué  je m’en repais

Mon toucher jugule ma saine  pensée

Qui t’ouvre pure le faste  de ma félicité

De t’endiguer de mes caresses rêvées

 

Au cœur passion de tes mirifiques entrains

Pulsions vastes  de mon impatiente  faim

De t’aimer à jamais en réitérés  refrains

Je te dépose mon cœur, ce digne  surfin

 

Il est le temps où mon corps te donne

Ces baisers dont on ne compte la somme

Ils seront  bonheurs croqueurs de pommes

Asséchant ces faims de l’amour des arômes

 

Ton pas saccadé a troublé délicieux mon esprit

Où se mire ton déhanché  envoûtant mes soucis

Comment aimer  une merveille qui vous fuit

Ce n’est pas un délit de  vous aimer d’envie

 

Voilà ma dot ce ne peut être que mon cœur

Il bat au rythme de vos bons désirs sans peur

Demain se lèvera le jour de votre ardeur

Confiner à mon envers comme l’extrême meilleur

ƒC

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 16:01
Elle là, lui ici

Elle, là

Lui, ici

Il en fût ainsi

Au soir d’un bel été

 

Coup de foudre

Ils s’aimèrent

Adossés à la mer

Surfant sur  les vagues

Dans  l’instant ils divaguent

Les yeux dans les yeux

Tournés vers les cieux

De leur  proche amour

Celui de tous ces jours

 

Ceux qui Burinent vos baisers

Dans ces bonheurs aisés

Pourlèchent les secrets

De ces âmes rassurées

Au rythme du bel avenir

Où se glissent les devenirs

Quand les sourires  savoureux

Vous bâtissent  des corps radieux

Dans ce monde du grand  éternel

Jouant en pléiades la belle ritournelle

 

Chante, chante

Amour, amour, sempiternel séjour

On s’aimera toujours du plus bel amour.

Je t’aime

Je t’aime

ƒC

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 13:15
Sentiuments passants

Baladin des petits chemins

Quête prompt, de belles requêtes

Pour mon amie trop inquiète

De vivre  mutine  chaque matin

 

Sur ton  vent,  en bon servant

Regards sur l’horizon des monts

Agite ton esprit vers les bons fonds

Où les sentiments viennent  passant

 

Sur ce bel  esprit qui se replie

Enlève-lui son instinct de défunt

Enlace sa faim, vœu  d’être étreint

Au paradis d’amour, de mon  amie

 

Elle pleure de rester la  fleur

Oubliée des caresses en paresse

Où les  ivresses  dans la  liesse

Sont peurs de ne rester qu’une soeur

 

Elle attend  sage  sur ton vent

Que passe l’âme qui l’enlace

Où sa masse d’aimer entasse

Ses sentiments sur son aimant

 

Baladin joue aux joies et déjoue

La nudité lasse des cœurs réservés

De l’obscurité  sort les, illuminés

Sur la roue du destin, ce faste  flou

 

Arrime leurs sourires à la rime

De leurs beautés à la réalité

De s’aimer en leur passion aisée

Que prime ce bonheur que tu mimes

 

Viendra un soir oubliant le noir

Les yeux dans les yeux leur cieux

Eclairant leurs vieux jours amoureux

Espoir, entend ce merci,  habillé du devoir

ƒC

Partager cet article
Repost0
19 août 2017 6 19 /08 /août /2017 14:18
Amour de vacances

Les nouvelles vacances  m’ont mené

Dans un monde merveilleux ravivant

À fond de  cœur d’un espace émouvant

Les explosions de mes pulsions  excitées

 

Toute ma passion  est venue se déposer

Sur ce beau visage doucereux  de lucidité

Les yeux brillant sur l’iris de ma volonté

Pour toi la désirée,  fruit de ma suave voracité

 

Mon anxiété de te perdre à ce lendemain

De jours parcourus sur ce temps incertain

Qui me fuit prompt quand se lève le matin

Je veux rester près de toi car là est mon certain

 

Et tes baisers me disent au lever du noir des soirs

Ne pars pas, restes près de moi, dans mon fermoir

Je te garde au cachot de mon cœur, pas d’au revoir

Il me préserve  de cette douleur de  ne plus t’entrevoir

 

Je ne veux plus que le temps nous échappe lunatique

A nous séparer  quand culminent nos effusions  mirifiques

Je ferme les yeux, je nous vois enlacés  magnifiques

Hors du temps, notre rêve se poursuit dans l’authentique

 

De ce temps intermède des vacances surgira  l’infini

De notre amour pour  ne pas décevoir notre tendresse éblouie

Il sera le temps de ne plus compter  cette attente de vie

Quand les nuages sombres cachent notre soleil du ravis.

ƒC

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 14:01
Un amour en chemin

 

 

 

Je suis sorti agile de ma chaumine

A la rencontre  d’une âme splendide

Soleil levant des jours de bonne mine

Descendant  ravager mon corps  intime

 

Lamaneur précieux de ton joli cœur

Sur les horizons  de mon bonheur

Ton amarre crisse sur ma peur

De ne comprendre toute mon  ardeur

 

Intrigante beauté je me remets parfait

A l’illusion  de mes mots en nécessité

Pour t’apporter mon modeste paysage lié

A ma passion, il se dévoile à ta jetée

 

Deviendras-tu à ces demains  couventine

Des arches de ma raison qui s’enlumine

De tes prières incantatoires  de sage citadine

Vers mon cœur en campagne du  sublime

 

Je ne me suis jamais  connu d’antigène

Pour ce chemin que je parcours sans gène

Ton sourire en ce matin sera mon oxygène

Que je respirerai dans ton ciel sans peine

 

Du greffon rencontré surgira le dragon

Tonnerre d’un coup de foudre  mignon

Approche ignée  dans la noble  maison

De nos cœurs nourris de cette floraison

 

Je cueillerai à jamais sevré  les pétales

De tes bontés déposés sur mon rêveur étal

Je les fortifierai  de mon oeuvre estivale

Baisers soyeux  à la touche phénoménale

 

Sur le temps je te répéterai ce tempo

Chef d’orchestre de  mon cœur maestro

Pour oublier nos  soupirs j'entrevois les allégros

D’un transporté dans mes hauts fortissimo

 

Je te donne maintenant la belle partition

Découvre là  ce n’est pas une audition

Mais ma passion  infinie sans inanition

D'un bonheur que l’on s’octroiera d’admiration

ŦC

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 15:42
Comprendre ce qu'est l'amour

 

Au soir

Dans le noir

La nuit me fit voir

Tant d’espoirs

Que je pus croire

L’entendre s’asseoir

Prés de mon miroir

Et se coucher sur mon reposoir

Alors J’ai sorti de mon armoire

Mes baisers du devoir

Pour  l’aimer sans au revoir

Et l’ombre du désespoir

A quitté mon foutoir

Respectant mon dortoir

D’où chantait mon vouloir

Pour  lui dire je sors du noir

 

J’ai compris ce qu’est  l’amour

Quand la nuit se met au jour

Dans ses draps de velours

Qui adorent vos autours

Ces plaisirs en bravoure

Défilant tour à tour

Sur vos corps comme vautours

Rapaces chaque jour

Des jouissances  comme labour

Pour singulier, venir planer sur l’amour.

Que ne puis-je comprendre ce détour

Sans m’offrir brin d’amour

où sentiments nidifient

pour engendrer votre passion

☼₣€

Partager cet article
Repost0
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 12:54

 

Ce soir je voudrai être heureux

Avec moi venez danser, danser

Je vous assure l’idée c’est  du sérieux

J’ai trouvé un amour à aimer

Allez venez on va danser, danser

 

Ce soir je voudrai faire la fête

Avec moi venez chanter, chanter

J’ai découvert   l’être de mon rêve

elle est belle  comme une déesse à adorer

Allez venez, on va  chanter,  chanter

 

Ce soir je voudrai  lever le verre

Avec moi venez trinquer, trinquer

Elle m’a  donné  des baisers d’enfer

Dans un accord  trop bien  serré

Allez venez on va trinquer, trinquer

 

Ce soir je voudrai embrasser le ciel

Avec moi venez sauter, sauter

J’ai comblé fracture   de ce démentiel

Manque d’affection de mon coeur assoiffé

Allez venez on va sauter,  sauter

 

Embrassez-vous, tendre est ma joie

En ce  jour festif veut vous voir vous aimer

En ce jour de bonheur  veut vous voir danser

C’est  un bonjour qui embellit toute ma joie.

Allez venez on va s’aimer, s’aimer

☼₣€

Partager cet article
Repost0
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 11:58
Une étoile dans mon ciel

 

Dans mon ciel, l’azur attentif  de mes yeux

A entrevue sur mon large  une  étoile radieuse

Sur son  sensible orbite de constellation luxueuse

Elle gravitait  autour de ma planète  audacieuse

 

Je me suis mis en quête de son attraction morale

Je lui ai lancé des baisers  à souhait c’est normal

Sa beauté m’attirait  sur mon horizon sidéral

J’ai réussi à changer sa tangente orbitale

 

Nos nous sommes rapproché  au plus prés

Touchés par de saines convulsions  désirées

Nos cœurs  à ce choc sentimental  ont  tremblé d’aise

Quand nos volcans  se sont  illumines  sans mésaise

 

Ensemble nous avons pris la bonne trajectoire

Celle du nouvel amour  qui vous sort du grand noir

Où les étoiles brillent  comme des lumières patentes

Pour la pérennité  du  bel  avenir  des  nouveaux  temps

 

Nous pourrons regarder la voie lactée de notre vie

Engendrer de nouvelles étoiles  au cosmos réjouis

Traverser de nos peines, nos joies attablées à l’univers

Pour poursuivre notre chemin d’amour  loin des chimères

☼₣€

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Bouquet de poésies
  • : l'histoire d'une vie de poète au jour le jour, tout est instant de poésie, le passé de ma jeunesse en Lorraine , celui vécu pendant 30 ans vécu sur l'ile de la Réunion , mais plus encore la vie amoureuse c'est quoi? tout autant le ce qu'ont été, ce que sont, ce que seront mes pensées, mes joies, mes inquiétudes mes désirs ; le monde d'hier, le monde d'aujourd'hui , le monde de demain
  • Contact

Recherche