Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 12:48
Voilà mon dernier mot

 

Il était un soir d’hier, je ne sais plus

Nos baisers racontaient le vrai

Ce bonheur immortel sans surplus

Nous passions la vie tous les deux décidés

 

Nos esprits étincelants chantaient la réalité

De ces jours brillants au quotidien béni

A l’amour scintillant guidé sans brutalité

Dans la fusion irradiant nos joies rebâties

 

Puis vint ce temps qui traverse les hivers

Où se gèlent les pulsions des chaudes caresses

Se figent les mots d’autrefois plus amères

Laissant l’amour se réfugier dans la paresse

 

L’été annonça les tous premiers orages

D’éclairs délicats aux gestes d’indigence

La déflagration amplifia nos voix qui firent rage

On s’aime, on s’aime là sera notre dernier mot

 

Il fut un soir au seuil du noir, je me souviens

Il m’a dit chancelant en aveu le dernier mot

A l’automne la feuille quitte son tendre lien

Celui du bel arbre tant aimé au printemps si beau

 

Je l’ai supplié, de ne pas être cette vile feuille

Recommençons liés, le printemps du renouveau

Que l’on danse aisé, que l’on chante, pas au pas de deuil

Je t’aime, je t’aime, mon adoré, voilà mon dernier mot

 

Il était un soir d’hier

Protégeons le, jusqu’au dernier demain

ŦC

Partager cet article

Repost0
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 13:56
Je t'aime

Je t’aime

 

Connais-tu le  plus beau

De tous mes savants mots

Que je te tisse sans peine

Au métier de ma vie

Ecoutes cette mélodie !

Sortie de mon esprit

Je t’aime’’  

 

Partager cet article

Repost0
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 17:12
Vagabonde de l'amour

 

 

 

Que je fusse Vagabonde incontournable de l’amour

Que j’eusse couru goulûment  sur les cœurs

Assoiffée par la perfidie  des  tendres saveurs

De ces  liquoreux  des meilleurs  beaux jours

 

Qu’ils crussent  inlassablement  me lasser

Mais insensible  j’ai décapité sage et   sourde

Leurs tentatives de  plaintes  rampantes et  lourdes

Pour me défaire de leur étreinte et mieux me dissiper

 

De tous ces incommensurables beaux chemins croisés

Je ne retiendrai haletante  que la chaleur des corps

Qui hante ma pensée affolée au grand soir d’effort

Ceux  de ma triste solitude  où je suis paralysée

 

Ils pleurent, crient et  clament  mendiants m’aimer

Mais j’ai connu solitaire cette souffrance  du sang

Qui vous brûle ardemment les entrailles au dedans

Vous enlaidissent proche de la dernière nuit feutrée

 

Oui ! Je crache impertinente sur ma crédulité du passé

Vous ne pourrez plus sourire et  vous approcher  fier

De mon été somptueux  je ne vous laisse que l’enfer

De ces  hivers, hibernation de mon amour renfermé

 

Votre amour, quel amour ? N’a pas l’exploit du sentiment

Gardez  torturé  votre besoin  de ramper sur mon corps

Il n’est pas une tentation avouable  dans mon décor

Quittez mon chemin, infernal vassal du bannissement.

 

Alors si demain il vous vient à lorgner intrépide

Sur la volupté de ma silhouette  d'émerveillement

Sachez que mon seul bon désir n'est que sentiment

Pour offrir à nos êtres, nos pensées d'amour lucide

 

☼ƑƇ

 

Partager cet article

Repost0
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 14:32
Cet amour

Je voulais prendre l’azur

De tous ces bonheurs sûrs

Je me suis assise sur mon nuage

Pour happer les horizons  sages

 

Depuis les ans  j’étais transite

De devoir cueillir au jour qui s’ébruite

Cet amour  que l’on me déposerait

A l’autel  de mes désirs lapés

 

Ma patience m’a servi ce trésor

Pépite de délicatesse en ton port

Diamant  de ton caractère ambitieux

Saphir de pureté de ton audacieux

 

Je redescendrai  paisible demain

Quand tes yeux m’ouvriront certain

La caverne enchantée de ton cœur

Dans cette nuit où ne sera plus ma peur

 

J’entrevois la tourterelle messagère

Qu’accompagne  ma transe étrangère

Là voilà prête à te dire  des mots lumineux

Pour embraser les feux  de ton amour pieux

 

Lévitation de mon esprit devant ta beauté

Il te crie le silence de ces mots d’amour osés

Que je retiens comme des secrets reconnus

Qui se dissipent au vécu de ces  jours  attendus

 

Non je ne pourrai plus vivre sans ta présence

Je ne peux  croire vivre dans ma démence

T’attendre chaque jour  comme l’oiseau migrant

Ce n’est là ton retour, mais ton amour  que j’entends.

☼ƑƇ

 

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 13:18
A ton amour certain

Au grand sommet

De ma stupidité

J’ai bravé

Tes riches bontés

Qu’il fut laid

De me serrer

Contre l’imparfait

Et de t’aimer

T’aimer comme un  toujours

Je ne dus aisé un jour

Commettre l’iniquité

O faiblesse innée

Tu m’as flouée

D’un amour parfait

O toi l’aimée

Laisse-moi aller au four

De ton cœur d’amour

Où se brûle ta passion qui accourt

Sa cordialité

Au  pardon semé

Evitera  à ma vérité

De pleurer

Sa raison est de  t’aimer

D’éternité  ô que oui t’aimer

 

Reviens, reviens

Pour ton bien

Pour mon bien

Je me souviens

De nos cœurs en soutien

Il ne peut rester un sans

De mon amour serti à ton écrin de sang

Sera-t-il  un nouveau  demain restant

Quand mon chagrin violent

Sera perle de tes câlins

O mon destin, à ton dessein

Dis lui mon amour certain.

Ma fidélité me rend serein

Quand je me refugie

Dans ton on amour divin

☼ŦC

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 13:22
Gravir rampe d el'amour

Dans la cave de tes tourments

J'ai repoussé les démons

Vers le paradis des monts

De mon bon sentiment

 

Pourquoi vivre dans la tourmente

Quand l'amour est solution

Pour soulever les désolations

Que le bonheur sédimente

 

Il est expérience qui se dévoile

Quand les cœurs fusionnent

Dans des accords qui ambitionnent

Au cap du suave, de tendre la voile

 

Et demain sorti des catacombes

De cette violence irascible

Qui lèche le fond de ton trouble

Tes baisers eux ne s'encoublent

Tu toucheras  le bel  impossible

 

L'escalier que tu redoutais

S'illuminera  de mille lumières

Et comme au feu d'une première

Tu prendras mon bras rassurée

Pour gravir rampe de l'amour parfait

☼ŦC

Partager cet article

Repost0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 19:29
complice tu me connais

 

Qu'il est doux de se connaître

Et  toi complice tu me connais

Nos esprits à la nuit s'enferment

Au fond de leur solitude

Pour oublier tout un monde

Celui  qui nous divise

Pour que nos âmes

Pour que nos cœurs

N'aient à  s'investir

 

Je fais un long voyage

Dans ton esprit qui m'invite

Vers des contrées inconnues

Et je me pose tranquille

Sur la plaine de ta pensée

Pour trouver le silence de l'oubli

D'un monde où soucis

Chaque jour nous sont servis

 

Dans le hamac de ton esprit

Je prend repos dans tes mots

Qui bercent ma connaissance

D'une union qui entretient

Nos rapports d'idéaux fous

Et ma vie n'a de sens posé

En ce tout, que je sais de toi

Pour détruire tout les maux

Que je déserte au loin

De ce monde coriace

Qui veut nous envahir

 

Il est que je te connais

II est que tu me connais

Au fond de notre paradis

Nos âmes ont signé pacte

Afin que  notre aisance

 Soit force de  plénitude

 Nos cœurs auront gage

Chaque jour de la préserver

Pour ce temps que sera

Le long périple de notre vie

☼ŦC

 

Partager cet article

Repost0
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 18:18
Ta féminité

 

Mon sommeil m'entraîne au pays

De la femmes aimante et charnue

Au soleil  elle épouse l'ombre de mes rêves

Au sein de mon être  je caresse ses seins

Sur le doux galbe d'un voyage féerique

Ses  lèvres embrasse  mon bel avenir

Pour enivrer une passion naissante

Dans une mer de feu une proue valse

Navigue sereine  ses sens au vent contraire

Pour assurer son  cap vers  la jouissance

 

Sur le sillage d'une allure trop folle

Je perd géographie de son délice

Et les remous m'emportent  au  désir

D' un golfe  aux plages rassurantes

Et sur son front  paré  je me repose

Pour découvrir le  rivage parfait

Où déferlent vagues de ses lèvres mouillées

Par la douce écume  de mes baisers

Elle y trouvera passion de ma tendresse

Quand viendra  marée  de mes folies

 

Puis à l'heure nouvelle de la volupté

Nous ouvrirons grande les fenêtres

Pour accueillir lumière d'or du soleil d'été

Qui bisera les draps de lit de nos sentiments

Je regarderai paysage de sa féminité

Merveilles parmi les merveilles

Délices entre tout les délies

Je respirerai ces formes  somptueuses

Ces galbes dans le jour audacieux

J'irai ouvrir le soupirail de son mystère

Il me cache l'ombre du plaisir

Comme fleur qui ne veut éclore

Dans la nuit où esprit se tourmente

Sa féminité est mon rêve passionné

Voudra t'elle  me laisser l'aimer

Comme ses yeux dans mes yeux

Complices   admirent liaison

Quand fenêtres  se ferment

Et trouvent violence du silence

Dans un lit satiné d'admiration

Où l'amour subjugue sentiment

Dans une étreinte frénétique

☼ŦC

 

Partager cet article

Repost0
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 14:38
Quand l'amour lui eaconte sa vie

 

Il pense à tous ces mots imparfaits

A tous ces vices, à toutes ces vertus

Qui brûlent dans sa vision insensible

Quand l'amour lui raconte sa vie

Il voudrait croire au tout parfait

Mais son œil obscur  se veut  tricher

 

Il est caresses qui usent esprit

Elles voudraient se coucher

Sur la paresse d'une  peau escroquée

Son velours soyeux ressent rugosité

d'un soupçon d'imprudentes  souillures

Il est âme, celle-ci voudrait partager

Douceur désirant se propager

Sur le garant de votre saine moralité

Mais là  ne se glanent que gestes futiles

 

Est-il, On se peut opter

Pour s'engager à l'amour parfait

Le geste alors  se doit  être délice

Pour conquérir sens et esprit

Dans le plus  profond complice

De la ferveur d'une passion exaltée

Quand à l'heure hébergée

L'acte désiré s'étreint

Dans la force d'un avenir

Où les cœurs frémissent  à l'unisson

Dans la grande forteresse

Où l'on s'emmure dans la fidélité

 

Rien ne peut être parfait

Nous ne sommes parfaits

Mais il est volonté d'aimer

qui joue une conjointe partition

pour s'assembler à la réalité

Quand on sait s'oublier

L'un pour l'autre

L'autre pour l'un

Tout au  long de tous les chemins

Du confort, du désagrément

de ceux que l'on côtoient

Au quotidien d'une vie

Où l'amour se partage

Dans les bras de la simplicité

De nos cœurs affamés

A vivre une union consentie

Au pour toujours garantie

 

☼ŦC

 

Partager cet article

Repost0
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 12:03
Les étés de l'amour

 

 

Le temps  gambadait dans les allées

De mon jardin de pensées romantiques

Les oiseaux en leur vol l'accompagnait

Pourquoi le laisser filer prétentieux

Leur long voyage toujours le sollicitait

Ils ne voulaient  perdre l'instant

Là bas ils iront  coutumiers retrouver

Le doux nid de leur nouvel été

 

Les feuillus comptaient secondes

Ils attendaient  de voir  feuilles trembler

Quand  le vent coléreux  s'enhardirait

A l'heure de les bien secouer

Il les mènerait au funeste   tombeau

De leur dernier voyage d'été

 Sillonnant leur aire  éphémère 

 

Les clochettes de silhouettes

Aux couleurs des arc en ciel

Cousues sur le plancher vert

Sonneront  fin du denier jour

Leur beauté viendra  se flétrir

Elles tomberont désolée  la tête

Ne voudront  regarder le temps

Et la pitié voudront  se l'éviter

Quand  temps ne  leur rend beauté

Il les laissera  à ses pieds s'effondrer

Dans les bras de la fin de leur unique été

 

Les amoureux ont perdu le temps

Leurs baisers ne savent se séparer

Le silence les a emprisonné

Dans cet espace vide de l'oubli

Où  tic tac de leurs montres atones

Ne veut déranger leur grande folie

Dans  l'irréel le temps les abandonne

Mutant ils viennent  s'enchainer

Dans le  nouveau  monde de leur été

Où l'on ne pourra déranger leur félicité

 

L'amour doit s'éviter difficultés

l'amour ne doit se laisser distraire

L'amour ne doit s'occuper du temps

L'amour doit  balayer chaque jour l'éphémère

Pour s'éviter de perdre bonheur de ses étés

☼ŦC

t

 

mour

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Bouquet de poésies
  • : l'histoire d'une vie de poète au jour le jour, tout est instant de poésie, le passé de ma jeunesse en Lorraine , celui vécu pendant 30 ans vécu sur l'ile de la Réunion , mais plus encore la vie amoureuse c'est quoi? tout autant le ce qu'ont été, ce que sont, ce que seront mes pensées, mes joies, mes inquiétudes mes désirs ; le monde d'hier, le monde d'aujourd'hui , le monde de demain
  • Contact

Recherche