Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2019 4 16 /05 /mai /2019 16:04
Le pardon

 

 

Pardon

 

 

Pardon,  oh pardon

Quelle déraison

Dans  cette oraison

A vous  demander  à foison

Pardon

C'est un pont

Qui rejoint l'horizon

Des démons

Aux vils renoms

De ces  fiers  polissons

Qui disent à façon

Des contrefaçons

En de  vilains  sons

Alors ma demande le pardon

Résolution  salutaire

Dont Ma foi je devrai vous faire don

O sage pardon

Quand  ma poésie comme frelon

Eut à piquer votre talon

Excusez ma malversation

Elle n’a  satisfaction.

 Mais de ma passion

  Le sain de son grand  fond

En ses mots justes et bons

Ainsi soit-il,  ô que sinon 

J’eus à user à être félon

Je ne peux : non

Je vous demande votre pardon

Comme nature qui vous offre air bon  

©ƒC

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2017 1 20 /11 /novembre /2017 14:04
Hommage à Arthur Rimbaud

 

Révolté de l’enfance, fugueur pertinent

À l’acquis d’une reconnaissance  désespérée

Ta marche volontaire,  a  ta rime revitalisée

Sur les lignes ennemis et les mortels champs

Ton ’’oraison du soi’’ de ta défécation, rêve liant

 

Sur ‘’L’en avant’’ de ta poésie on eut souhaité

Embarquer sur ton ‘’Bateau ivre’’ tout comme toi

Aller où je voulais mais ton monde  du je sans toit

Paré de ton   suicide littéraire Qui  nous a déboussolé

De ne plus pouvoir ressentir d’autres sensations innées

 

On eut aimé  parcourir en tout sens  d’autres rimes

Celles de l’émotion quand  la beauté d’une venus

S’associe à la ‘’Belle hideusement d’un ulcère à l’anus’’

De devenir poète  voyant  d’aventures qui  déciment

Dans  l’oubli,  aux  pays lointains,  le  talent  victime

 

De ces ‘’Vilains bonhomme’’ disciples du courant parnassien

Ta révolte à entamer ce dérèglement poétique en douceur

Seul tu as la responsabilité de nous émerveiller sans pudeur

‘’J’ai seul cette parade de sauvage’’ nous dis-tu  magicien

Des mots, des vers, des rimes  des syntaxes de bon tacticien

 

Briser l’alexandrin originel,  embelli de ses  rimes insolites

Mettre le mot sur le devant da ta pensée, lui donner l’action

Allez, cachez, soyez, mangez,  buvez,  avalez, écoutez  sa sollicitation

D’un impératif nouveau à vous conduire vers son sens authentique

On s’y laisse  mener  dans de souffrantes beautés sans autre supplique

 

De ce dynamisme  enrôlé à ta poésie surgit l’âme visionnaire  féconde

‘’J’assiste à l’éclosion de ma pensée, je la regarde, je l’écoute’’ oh don !

Nous aurions aimé que tout  bijou  se fasse d’or  sur ton bon sermon

Que nous puissions,   armé de ta passion, d’être conscient, pour conquérir ce monde

Sur la marche d’un futur s’accomplissant sur notre pensée, voyante de l’onde

 

Cher ami, ils t’on eut ces  ‘’Bourgeois poussifs’’, ces ‘’Bonhommes vilains’’

Oh toi Rimbaud ! Poète contrasté, mythe ou maudit, mythe et maudit, élection

De nos cœurs qui s’abreuvent  de ta poésie, de ce  si peu pour notre satisfaction

Campons sur ta rime  beauté et que ce suicide littéraire reste éternité de passion

Pour ne vouloir  entretenir  dans notre  lit poétique que les mots de ta perfection

ƒC

Partager cet article

Repost0
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 14:32
Femme actuelle

 

Me voilà femme  du rituel

A l’instant de  mon état virtuel

Suis je moche, serai- je belle

Y Verrez-vous nouvelle  hirondelle

 

Je suis fière de  ce grand défi

De savoir pourquoi et  qui je suis

Ce n’est pas que je m’ennuie

Mais j’enrichie sereine  mon esprit

 

De cette vie prompte et bien  saine

Je me promène attentive sur scène

Celle des  ondes  sages de vils  mécènes

Où je  dévoile  mes mots que je sème

 

Ma pensée se découvre hypothétique

Pour ceux qui cherchent  romantique

A trouver un visage  emblématique

Cette beauté dont ils rêvent lunatique

 

Je vous offre  la splendeur de mes mots

Rangez les comme mon physique beau

Délectez vous  aux caresses  de leur peau

Embellie de mes rimes  qui ne sonnent faux.

☼ƑƇ

Partager cet article

Repost0
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 16:56
Ô poète attend

 

Le poète est venu,

Mission d'un poète têtu

D'offrir sagesse à la vie,

Sans souci, en sa pirouette

Voyager sur le monde honnête,

Assis dans sa cachette secrète

Il sait aimer, cela est trop net

Pour lui ce n'est devinette

Le plus vilain  devient beau

Cela est  son si chouette

L'amour là ou pas là, alouette

s'envole poésie que l'on interprête

C'est l'amour sous sa couette

Car son rêve le mène correct

Toujours et toujours, faire emplette

D'mages rafraichies sur son âme

Quand la nuit ne le blâme

Mais à tout jamais elle est prête

Pour vivre l'hier, le  présent

Le demain, l'immortel

Et qu'assidument se fasse

Quand il eut à aimer celle

Qui voudrait le  quitter  belle

Un jour de pleurs émotionnels

Pour  l'univers de l’autre ciel

 

Ô poète attend, attend

 

Ta mission inachevée est de celle

Qui se clôturera au duel

De ce  jour quand  Dame nature

Pourfendra ta vie en son référentiel

Alors poète accroche-toi toujours, dépeint

Encor et encor  à Dame nature

Tout ce bel  amour que tu lui voue

En ta prolifique faim éternelle

De ces  mots de dentelle

Pour  lui offrir robe irréelle

D'une fleur aux parfums pluriels

elle sera la plus  que belle

pour s'exhiber au palais de la joie

Dans l'étreinte de ton toi

☼₣€

 

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 12:34
Pourquoi le poète écrit-il

 

On peut de raison se demander curieux

Pourquoi sans pause jamais, le poète écrit-il

Quand il a conscience du souci de l'oubli dit-il

Pour ses mots tissés

 En son temps de désirs audacieux

 

Son âme sage  profile le décor  générationnel

De son environnement où son esprit le conduit

A décrire le mal et le bien d'une société tapie

Dans l' égoïsme fallacieux

 Engoncé dans ce trop implacable démentiel

ses écrits peuvent-ils être memoriel

 

Ses mots racontent toute l'histoire profonde

De son temps, son pays,  ses  belles amitiés

De sa planète, sa famille, ses amours, ses anxiétés

Pour les partager altruiste

 Avec le futur d'un nouveau monde

 

Il n'a de cesse assurée de vouloir offrir au demain

Le support moral d'une intime vie bien remplie

Quand sa fluide écriture lui offrait un esprit réjoui

Pour vaincre courageux

 Les puissants démons de son incertain

 

Le poète projette l'avenir de ces galantes que l'amour

Un jour aura fâcheux, en chemin oublié sur le lit

De leurs doux rêves et qu'il saura les consoler hardi

Quand ses vers langoureux seront

 Promesses joyeuses de nouveaux beaux jours

 

Il souhaite au futur pouvoir échanger, partager

Le contenu plein de sa vie,  avec la neuve modernité

De ces demain iinconnus, qu'il n'aura plus à visiter

Mais que chacun pourra

 Compulser au fond  de  son intimité

 

Car le poète visionne, assis sur l'aujourd'hui

Le ce que sera cet avenir, au jour où sa pensée

N'aura plus l'inspiration du vu de sa réalité

Et qu'il aura

Fermer le grimoire de ses écrits

☼ŦC

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 12:03
Testament du poète

 

Poète je partirai un soir

Retrouver les flammes rieuses

D'un feu à l'âme  soucieuse

D'embaumer mon corps d'ivoire

Au souffle d'un dernier bonsoir

 

Ne cherchez pas mon testament

Seuls  mes vers furent héritage

Perdus dans le grand  naufrage

Couchés dans le  dénuement

De ma pensée là m'abandonnant

 

Je voudrai inviter les corbeaux

Et tant bien les âmes en guenille

Débarrassées de leurs mantilles

Pour n'avoir à écouter le faux

Que l'hypocrisie offrira en doux mots

 

Laissez aux pâquerettes de fleurir

Garder vos oboles , elles sont un don

Que je  vous fais de ma  sage raison

Pour ne dilapider votre bel avenir

Et oublier  brin de mon souvenir

 

je vous prie n'ayez remords

De n'avoir jouer avec mon esprit

Quand mes mots  n'étaient  délit

Mais le fond de vie d'un décor

Où l'âme humaine sort de son corps

 

Que la gaité vous soit en cette heure

où l'irréel repos éternel là siégera

Au grand palais des cendres  de mon aura

Dans l'abandon de toutes mes peurs

Que vos pleurs ne soit des leurres

Jonchant la solitude de mon destin

☼ŦC

Partager cet article

Repost0
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 11:42
Ma douce poésie

J’ai pris passion pour une flamme

Elle monte d’un pas altier vers

Un monde où scintillent mille vers

Qui fleurissent  grâce,  de la belle dame

 

Au soir venu heureux, je la croise

Je l’enjambe  rime à la main

Elle caresse mon esprit  malin

Quand mon inspiration la dégoise

 

Elle danse dans la nuit silencieuse

Une ronde  éternelle des temps d’hier

Mes yeux fous  bisent son mystère

Pour lui offrir mes secrets  camaïeux

 

Je l’enlace dans ses strophes

Prodigieuse strophes  elles flottent

Sur mon sentiment qui se pelote

Au fil de ses quatrains dimorphes

 

L’instant nouveau se pare d’éclat

Elle s’allonge au  lit de mon trouble

Quand sa beauté n’a de double

Pour ma pensée conquise par son aura

 

Je ne peux  oublier sa tendresse

Le velours de ses mots m’ensorcèle

Et les nuits et les jours renouvèlent

La passion que je lui voue sans faiblesse

 

Je pourrai l’appeler au matin orchidée

Au soir la cueillir comme belles ancolies

Mais elle ne sera que ma douce poésie

Soyeuse, mystérieuse comme mes pensées

☼ƑƇ

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Bouquet de poésies
  • : l'histoire d'une vie de poète au jour le jour, tout est instant de poésie, le passé de ma jeunesse en Lorraine , celui vécu pendant 30 ans vécu sur l'ile de la Réunion , mais plus encore la vie amoureuse c'est quoi? tout autant le ce qu'ont été, ce que sont, ce que seront mes pensées, mes joies, mes inquiétudes mes désirs ; le monde d'hier, le monde d'aujourd'hui , le monde de demain
  • Contact

Recherche