Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 18:03
La vérité me disait

 

J’ai parcouru les décharges d’immondices

Pour retrouver en liberté les vrais indices

Qui répugnent à vous donner les bonnes pratiques

De ces vérités pour lesquelles, je ne suis  indic

 

J’ai retourné patient, la médisance, l’insuffisance

Trié toutes les souffrances,  là solide en abondance

Mis de coté  la confiance, l’espérance et la méfiance

J’ai brûlé sans plus tarder  l’intolérance, la répulsion

 

Puis fut un jour, la tête enfouis  dans les pestilences

En grande affluence au fond de mes réminiscences

J’ai découvert un grand trésor aux berges des silences

La vérité qui  s’évaporait, déferlait au ciel de mon âme

 

La vérité me disait d’écouter, de me taire, d’être sage

Elle repose dans une belle résidence de plein pied sans étage

Elle sort de  son chez soi rassurée par votre fidèle  image

Introduite légère chez l’ami, destituée d’une quelconque  fureur

 

Je me dois de la garder joyau de mon  active  pensée

Sertie  de toutes mes volontés, assurances   gratifiées

D’un bon plan  pour mon destin qui s’épuise inné

Afin ‘d arborer la hampe de ma vie à cette source ragaillardie

 

Et le temps marchant d’un bon pas l’accompagnera

Quand dans le besoin elle se dirigera vers ces galas

Où votre conscient se met en quatre pour le bon apparat

De  votre pensée qui conclura votre acte dans sa  bronca.

☼₣€

 

Partager cet article

Repost0
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 21:56
En tout mot est-ce vérité

Au liseré de mon attentive  pensée

Les sieurs chineurs quand leur vérité abonde

Voudraient que je l’accepte à la seconde

Ils délaissent ma raison qui tente de les maîtriser

 

Persuadés plus fort que ma raison en sa pureté   

Ils ont tenté contournement  de cette  lumière féconde

Par trop d’idées liées à leur excessive   faconde

Que rejette de sagesse mon esprit  disert  du mal  fait

 

Ma pensée ne se ferme  jamais à tout argument

Mais elle fuit le poison  des mots  insensés

Et  se rebelle aux images de ces hérétiques déments

 

Leur vérité: Ces bonheurs exportés au fil des tourments

Quand  ma raison me dit:   - Pensée  tu t’exondes

 Et de ta raison s’élève ta vérité; ô bonheur ardent !

☼ƑƇ

En tout mot est-ce vérité

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 19:12
Humains bluffés

 

O toi la rampante  nuisance

Quand ta drogue en puissance

Drogue qui offre illusions

Et ruine en la circonstance

Des  vies parcourant l'innocence

Toi tu ne fait abstinence

Jusqu’à l’indélébile démence

Laissez-moi en pénitence

D’aimer sans résistance

Dans le grand  silence

De mon assurance

Ceux qui n’ont suffisance

Pour sauver leur âme de ta souffrance

Quand ces dits  abjects en  profusion

Appartiennent à ces prisonniers d' aliénation

Aussi est-il  ma grande attention

Elle garde ceux ci dans  ma croyance

Que ta violence

que  ta véhémence

Se doit être régénérer sans  appétence

Pour retrouver doux chemins de la croyance

Remord soit leur bâton d' assistance

Cela évitera  de  les  voir

Nous  maudire  avec aisance

Mais d'aimer l'autre   avec constance

 

Aux défunts du fait

Mon esprit défait

S’empare du souvenir refait

Pour poser  sans méfait

Un baiser de fée

Sur vos  images recouvertes

Par mon cœur épris d’oboles offertes

Pour reconquérir le salut de vos vies

Quand religion ne se doit de  prêcher la haine

 

O mes yeux !  Vous découvrez   parfait

Perdus dans l’imparfait

Du tout de  ces humains  bluffés

Par le cru de ces prédictions fantasmées

Dans le concert d'un pouvoir revendiqué

Dont plus value  s'engrange d'égoïsme

Au profit de  la condition humaine  des étouffés

Il fut ce mal bestial qui a rongé votre  pureté

Alors que soit votre âme en paix

Au fond de  votre céleste repos

Loin de tous leurs bombes de maux

De leur décapitation sans tombeau

Qui nous démontre folie du religieux

Celui que l'on manipule  à des fins terrestres

☼ƑƇ

 

Partager cet article

Repost0
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 17:29
La vérité me disait

J’ai parcouru les décharges d’immondices

Pour retrouver en liberté les vrais indices

Qui répugnent à vous donner les bonnes pratiques

De ces vérités pour lesquelles, je ne suis  indic

 

J’ai retourné patient, la médisance, l’insuffisance

Trié toutes les souffrances,  là solide en abondance

Mis de coté  la confiance, l’espérance et la méfiance

J’ai brûlé sans plus tarder  l’intolérance, la répulsion

 

Puis fut un jour, la tête enfouis  dans les pestilences

En grande affluence au fond de mes réminiscences

J’ai découvert un grand trésor aux berges des silences

La vérité qui  s’évaporait, déferlait au ciel de mon âme

 

La vérité me disait d’écouter, de me taire, d’être sage

Elle repose dans une belle résidence de plein pied sans étage

Elle sort de  son chez soi rassurée par votre fidèle  image

Introduite légère chez l’ami, destituée d’une quelconque  fureur

 

Je me dois de la garder joyau de mon  active  pensée

Sertie  de toutes mes volontés, assurances   gratifiées

D’un bon plan  pour mon destin qui s’épuise inné

Afin ‘d arborer la hampe de ma vie à cette source ragaillardie

 

Et le temps marchant d’un bon pas l’accompagnera

Quand dans le besoin elle se dirigera vers ces galas

Où votre conscient se met en quatre pour le bon apparat

De  votre pensée qui conclura votre acte dans sa  bronca.

☼₣€

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Bouquet de poésies
  • : l'histoire d'une vie de poète au jour le jour, tout est instant de poésie, le passé de ma jeunesse en Lorraine , celui vécu pendant 30 ans vécu sur l'ile de la Réunion , mais plus encore la vie amoureuse c'est quoi? tout autant le ce qu'ont été, ce que sont, ce que seront mes pensées, mes joies, mes inquiétudes mes désirs ; le monde d'hier, le monde d'aujourd'hui , le monde de demain
  • Contact

Recherche